La Fondation Maurice Sixto, célèbre la vie du conteur


 

« Célébrons la vie de Maurice Sixto », c’est sous ce thème qu’on a commémoré cette année le 33è anniversaire de la mort du grand conteur haïtien, Maurice Sixto. Pour marquer l’occasion, une messe d’action de grâce a été chantée à la mémoire du conteur. 

Ce 12 mai 2017 amène le 33è anniversaire de la mort du plus grand conteur haïtien, Maurice Sixto, cette journée marque aussi le treizième anniversaire de la Fondation portant son nom et qui se donne pour mission d’œuvrer à la protection des enfants en Haïti.

« Maurice Alfrédo Sixto, ce conteur prolifique, à travers ses nombreux contes dont il a pu à lui seul interprété tous les personnages qu’il a lui-même créés, est un colosse incontournable de la littérature orale haïtienne. L’auteur de Léa Kokoyé reste un intellectuel non aligné qui a eu le courage de toucher du doigt toutes les plaies malignes qui rongent notre société. » Retient la Fondation.

Né le 23 mai 1919 aux Gonaïves, Maurice Sixto est mort aux Etats-Unis le 12 mai 1984. Et depuis plusieurs année, la Fondation Maurice Sixto organise des activités pour marquer cette journée, cette année encore, la Fondation a maintenu la tradition en organisant notamment une messe d’action de grâce à la mémoire du créateur du personnage « Gwo Moso ».

Ralph Leroy, ambassadeur de bonne volonté pour la Fondation Maurice Sixto


A l’hôtel Montana, ce vendredi soir, plusieurs enfants, officiels, artistes, des membres d’organisations nationales et internationales ont pris place pour assister au sacre de Ralph Leroy comme ambassadeur de bonne volonté pour la Fondation Maurice Sixto.
Ralph Leroy s’est distingué avant tout pour son travail dans la mode. Ce designer polyvalent et créateur de bijoux a su se faire un nom dans le milieu très fermé de la mode à Montréal. Directeur artistique du concours Miss Haïti en 2014, il a su concevoir un show original qui a marqué les esprits, en s’inspirant de son expérience du runway et de ses qualités de styliste. Depuis novembre 2015, il est porte-parole du Bureau de la communauté haïtienne de Montréal (BCHM) qui intervient auprès des familles vulnérables des communautés ethnoculturelles de Montréal.

L’engagement dans le social de ce designer devient de plus en plus significatif. Parrain des enfants de la maison Arc-en-ciel en Haïti, un centre qui accueille les enfants nés avec le VIH sida, Ralph Leroy s’allie désormais à la fondation Maurice Sixto, une organisation qui soutient les enfants en danger et particulièrement ceux en domesticité en Haïti, pour devenir son premier ambassadeur de bonne volonté. « Avoir Ralph Leroy à nos côtés pour donner une voix aux enfants en danger, notamment aux Restavèk, c’est un atout de taille », se réjouit Gertrude Séjour, directrice de la fondation.
Devant différents officiels, dont madame Arielle Jeanty Villedrouin, directrice de l’Institut du Bien-Etre Social et de Recherches (IBESR), Ralph Leroy a promis de travailler pour défendre les droits de tous les enfants. Des artistes tels que Misty Jean, Miu, et Akoustik Fanm Kreyòl étaient présents pour ajouter une touche musicale à cette soirée et divertir les enfants qui ont eu la chance d’y prendre part.

« C’est un honneur pour moi d’accompagner les enfants de la Fondation Maurice Sixto, et je me sens prêt pour prêter ma voix à ceux qui sont dans le besoin, aux enfants en domesticité ou handicapés, aux enfants d’Haïti. Je me joins aux enfants pour défendre leur cause, donc je considère que je n’ai jamais grandi » a avoué Ralph avec un enthousiasme visible. Entre les visites dans les prisons pour enfants, les centres d’accueil, les écoles Léa Kokoye, son agenda est déjà très chargé. Il se sent concerné. « Ces enfants abusés, maltraités, mal-aimés se retourneront un jour contre nous dans la société que nous bâtissons ensemble aujourd’hui. Nous devons les protéger, les éduquer, les encadrer, les conseiller et apporter du soleil dans leur vie. Ils sont l’AVENIR de notre pays », a-t-il dit. Ralph a choisi sa bataille, désormais il se cherche des alliés. « Soyons des soldats pour protéger nos enfants », a-t-il lancé, pour inviter le public à mettre la main à la pâte.

  • Notre Newsletter

  • Intéressé a faire un don ?

    Il existe de nombreuses façons de s’impliquer. Faites du bénévolat ou donnez simplement un don financier. Chaque dollar fait une différence.