Maurice Sixto anti-corruption

FMAS-LFHH : Maurice A SIXTO, un véritable anti-corruption

Maurice A SIXTO, plus connu comme étant le père de la dénonciation du système Restavèk en Haïti, s’est révélé aussi un véritable anti-corruption à travers une bonne part de ses œuvres. Dans une conférence-débat à lePlazzaHôtel au Champs-de-Mars le 18 août dernier, il a été démontré que l’ancien Citoyen du monde avait mis l’accent sur la corruption sous toutes ses formes en Haïti.

 

« Notre Maurice SIXTO national : Une compréhension moderne et mordante de nos aberrations et de la mentalité qui incitent à la corruption », c’est sous ce thème que la Présidente de la Fondation Héritage pour Haïti (LFHH), Marilynn B. ALLIEN a présenté les différentes facettes exprimées par SIXTO, généralement négligées, dans sa lutte contre ce fléau : la corruption.

 

La conférence-débat a été introduite par la Coordonnatrice de la Fondation Maurice A SIXTO (FMAS) Gertrude C SEJOUR qui a contextualisé l’événement en précisant que la FMAS s’engage à utiliser les œuvres de SIXTO dans le cadre de la reconstruction du pays pour dénoncer les mauvaises pratiques sociopolitiques en Haïti et du même coup susciter à repenser le mental de l’Haïtien, l’image de soi, de l’autre et de son environnement.« Il est donc normal que les œuvres de celui qui justement faisait de son mieux pour combattre la corruption servent d’outil contre ce mal qui ronge notre société », a-t-elle fait comprendre.

 

Munie de son projecteur, Mme ALLIEN a entamé sa présentation avec un support power point pour présenter brièvement sa fondation qui est la section haïtienne de Transparency International et supportée par l’USAID. Ensuite, elle n’a pas tardé à entrer dans le vif du sujet en donnant une définition non exhaustive de la Corruption (Abus de pouvoir reçu en délégation à des fins privées), suivie des méfaits de cette dernière.

 

En effet, la corruption sape le développement économique, entrave le respect des droits fondamentaux, mine la qualité de vie des citoyens, invalide la suprématie du droit,érode la crédibilité et la stabilité des institutions, menace la viabilité de la démocratie, ronge la bonne gouvernance, déforme les politiques publiques,détourne les attributions des ressources, entrave l’évolution tant du secteur privé que du secteur public,et peut conduire à la criminalisation de l’Etat.

 

Mais surtout, la corruption frappe mortellement les plus démunis (exemple de Lea Kokoye de SIXTO). Les principales victimes en sont les populations les plus vulnérables particulièrement celles dépourvues des moyens de se défendre – les pauvres, les faibles, les innocents et les exclus. Pour expliciter ces faits, Mme ALLIEN a projeté des photos d’individus en situation infrahumaine du à la corruption en Haïti.

 

Bien que la forte corrélation entre la pauvreté et la corruption reste évidente, il n’est pas étonnant qu’Haïti soit classéeen 2008, par Transparency International, parmi les pays perçus comme les plus corrompus au monde. Une image que SIXTO voulait à tout prix éviter il n’y a pas plus d’une trentaine d’années. Selon certains intervenants, les œuvres du conteur sont très riches cependant demeurent jusqu’à présent inexploitées. « Nous étudions des auteurs étrangers tels que Ronsard et autres, alors que nous mettons de coté des auteurs de chez nousdont les œuvres pourraient contribuer à forger notre personnalité de jeunes citoyens haïtiens », a lancé une étudiante de l’INAGHEI de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH).

 

Les débats étaient très alimentés surtout après que Mme ALLIEN ait fini d’énumérer les différents contes où SIXTO touchent la corruption :

1-« Lea Kokoye » avec pour personnages corrompus le Ministre de l’Education Nationale, Derilus, les secrétaires et Lili De Lafoukchaude. Les actes de corruption retrouvés :Favoritisme, sinécure, harcèlement sexuel.

2-« Zabèlbòk » avec pour personnages corrompus Zabèlbòk, Madan Gano et un professeur. Les actes de corruption retrouvés : Chantage, clientélisme.

3-« Ton Chal » avec pour personnage corrompu Ton Chal. L’acte de corruption retrouvé : combine. Ce sont là des contes de SIXTO dont Mme ALLIEN a vivement conseillé la lecture.

 

Selon Marilynn B. ALLIEN, face à la magouille (tant de la pensée que des actes) dans laquelle notre société se complaît, les intellectuels, les religieux, les éducateurs, les médias, les associations citoyennes ont un rôle fondamental à jouer pour promouvoir les concepts d’éthique, d’intégrité, de responsabilité.« L’œuvre monumentale de Maurice SIXTO mérite d’être réexaminé vu l’état de déliquescence actuelle de notre société.  Le miroir qu’il place devant nous devrait catalyser une prise ce conscience collective que la survie même de notre nation dépend de sa transformation morale », a conclu Mme ALLIEN.

 

L’auditoire, constitué à majorité d’étudiants, a enchainé pour placer des commentaires et faire des analyses pour le moins critiques sur le sujet du jour, vu d’un œil local. En général, ils ont fait comprendre le besoin du pays de palier au problème de la corruption qui selon eux, barre la route aux jeunes également.Le Docteur Maude Jean Jumeau NAPOLEON sexologue a, pour sa part, offert un témoignage poignant de la corruption qu’elle a dénoncé aussi au sein même des familles.

 

Même si les deux heures imparties à cette conférence-débat semblaient largement insuffisantes, et malgré certaines failles détectées au niveau de la présentation en général, les participants ont laissé la salle Toussaint Louverture II de l’Hôtel avec une compréhension plus approfondie des œuvres de SIXTO qui attaquent la corruption en Haïti. Cette activité, dont les étudiants ont demandé au moins une reprise, est une initiative de la Fondation Maurice A SIXTO (FMAS) en collaboration avec la Fondation Héritage pour Haïti (LFHH). Apprendre l’honnêteté et la justice aux jeunes haïtiens sera un grand pas vers la constructiond’une Haïti plus juste et équitable.

 

Léopold CINE

Attaché de Presse

Fondation Maurice A. SIXTO (FMAS)

  • Notre Newsletter

  • Intéressé a faire un don ?

    Il existe de nombreuses façons de s’impliquer. Faites du bénévolat ou donnez simplement un don financier. Chaque dollar fait une différence.
  • Articles récents

  • Commentaires récents

  • Archives

  • Catégories

  • Méta

  • Statistiques du blog

    • 1,334 visites
  • Catégories