Un musée de photographies sur l’enfance de l’illustre Franckétienne


Ces clichés en noir et blanc retracent l’enfance de cet illustre écrivain à la fulgurante carrière littéraire. Petit détour vers Ravine sèche pour une rétrospective en images sur la vie de Franck.

« S’il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval de bataille pour continuer le voyage » : ces paroles écrites par Franckétienne, écrivain de langues française et créole, se lisent sur les murs peints de jaune du musée de photographies où l’enfance de cet important romancier est exposée et même racontée.
Il ne s’agit pas là d’une légère rétrospective. L’expo mêle photo-portrait, photos de famille, capture tous les personnages qui auraient joué un rôle important dans la jeunesse de Franckétienne. Dans une petite pièce à Ravine Sèche (ville natale de l’auteur de « Dezafi »), recouverte d’un toit en tôles rouges ondulées, une belle tranche de la vie du romancier est racontée là. L’initiative est signée Michaëlle et Clotaire Saint-Natus de Fondation Lise Antoine Saint-Natus Santé Education et Femmes (FLASSEF).

L’intérieur de la maison visitée ce Week end écoulé par Fondation Maurice Sixto et située dans la deuxième section communale de Saint-Marc, rappelle les pauvres maisons délabrées construites dans un vieux cadre paysan. Ce musée de photographies était une occasion pour la famille Saint-Natus de rendre hommage à Franckétienne dans sa ville natale.

Legagneur Vladjimir/FMAS

  • Notre Newsletter

  • Intéressé a faire un don ?

    Il existe de nombreuses façons de s’impliquer. Faites du bénévolat ou donnez simplement un don financier. Chaque dollar fait une différence.